Le CCAA en visite

Visite du musée Camille Claudel à Nogent-sur-Seine et balade dans la ville « médiévale » de Provins (2 octobre 2021)

Après un « petit » trajet en autocar, nous arrivons à Nogent-sur-Seine, dans le département de l’Aube.

Connue depuis l’époque Gallo-romaine, Nogent-sur-Seine fut rattaché au comté de Champagne au XIIe siècle.

En 1876, Camille Claudel (1864-1943) à l’âge de 12 ans emménage avec sa famille à Nogent-sur-Seine. Dès cet âge, elle fait ses premiers pas dans le modelage de manière autodidacte. Son père, touché par sa vocation précoce, fait appel au sculpteur Alfred Boucher qui voyant le potentiel artistique évident de la jeune fille le convainc de lui faire donner des cours de sculpture. Puis la famille s’installe à Paris où elle retrouve Alfred Boucher qui met en place la communauté d’artistes La Ruche. En 1882, elle rencontre Auguste Rodin qui l’intègre dans son atelier. « Je lui ai montré où trouver de l’or, mais l’or qu’elle trouve est bien en elle» (Auguste Rodin).

Le musée Camille Claudel, anciennement musée Paul Dubois-Alfred Boucher, est consacré à l’œuvre de Camille Claudel et à la sculpture de l’école française du XIXe siècle. Il retrace l’environnement artistique dans lequel s’est affirmée Camille Claudel.

Nous parcourons les quinze salles qui regroupent environ deux cents sculptures, en compagnie de nos guides. Dans la première salle, les bustes de quatre sculpteurs qui ayant vécu à Nogent-sur-Seine sont à l’origine de ce musée : Marius Ramus, Paul Dubois, Alfred Boucher et Camille Claudel. Dans la salle suivante, présentation de chaque étape de production d’une sculpture, de son élaboration en plâtre à son exécution dans des matériaux nobles comme le bronze et le marbre. Ensuite les salles s’organisent autour de l’âge d’or de la sculpture française, dans lequel s’est affirmée Camille Claudel. En cette seconde moitié du XIXe siècle, les artistes modernes ont cherché à représenter la femme d’une manière plus réaliste en se libérant du modèle imposé depuis la Renaissance italienne.

Ce mouvement novateur est mis à l’honneur dans les dernières salles : esthétisme, réalisme, mouvement, décoratif. Avec l’apparition de la photographie, le regard évolue.

Après un déjeuner des plus réconfortant, nous partons vers Provins (Seine-et-Marne).

Pendant plusieurs siècles, Provins a été une place commerciale importante qui rayonnait dans toute l’Europe. Il y a 1000 ans, la cité médiévale, protégée par ses remparts, faisait la fierté des comtes de Champagne. Elle était réputée pour sa production de draperies, ses métiers du cuir, du fer et de la coutellerie. Elle a atteint son apogée aux XIIe et XIIIe siècle, avec les foires de Champagne. A cette période, Provins était la troisième ville de France après Paris et Rouen. Son rattachement au royaume de France et surtout le déplacement des échanges commerciaux vers les Flandres ont causé peu à peu son déclin.

En compagnie de notre guide, nous admirons les remparts édifiés entre les XIe et XIIIe siècle. Ils mesurent 25 m de hauteur. Sur les 5 km de long qu’ils occupaient lors de leur construction, il n’en reste aujourd’hui que 1,2 km. Les pierres de la partie disparue ont servi à construire ou reconstruire des habitations. De la porte Saint-Jean, avec ses deux tours en amande, nous atteignons la porte de Jouy. Construite au XIIIe siècle, elle était surmontée d’un clocheton qui permettait de guetter l’ennemi. Belle vue sur la plaine du haut de ce petit donjon. Puis nous rentrons dans la ville (le Châtel) par la rue de Jouy, la place du Châtel. Nous nous baladons dans les petites ruelles bucoliques jusqu’à la Tour César, symbole de puissance des comtes de Champagne. Ce donjon construit au XIIe siècle a rempli de nombreuses fonctions : tour de guet, prison, clocher… En compagnie de notre guide et pour les plus « courageux » d’entre nous … ,  nous grimpons jusqu’au dernier étage qui offre une vue panoramique sur la ville et ses environs, et en particulier sur la collégiale Sainte Quiriace. Sa construction avait commencé au XIIe siècle mais les difficultés financières du royaume sous Philippe le Bel, la laisserons à jamais inachevée. Le dôme, construit à la suite de l’effondrement de la croisée du transept, date quant à lui du XVIIe siècle. Nous terminons notre découverte de Provins en déambulant dans les rues bordées de maisons en pierre dont certaines proviennent sûrement du rempart !!!!

Sortie du 2 octobre 2021. Clichés Danielle Deguelte

Rencontre artistique avec Nadja Cohen

Le travail de Nadja Cohen se situe dans un champ multiforme:  graphisme, film d’animation, sérigraphie, dessin et couleur… Au fil des années, la peinture s’impose comme mode d’expression privilégié.

Après une brève introduction sur son parcours, l’artiste présentera une sélection d’œuvres en explorant plus particulièrement certains thèmes comme les rapports entre la ligne et la couleur, la lumière et l’obscurité, l’immobilité et le mouvement…

Nadja Cohen travaille principalement dans le Gâtinais, mais aussi en Finlande.

Expositions récentes:  58ème Salon du Cercle Culturel et Artistique d’Antony, (Maison des Arts d’Antony 2021), Sérigraphies et peintures (La Forge d’Eithe, Tousson 2020), Instincts (exposition collective ArtCité, Fontenay-sous-Bois 2020), Corps silencieux (Mairie du VIème arrondissement, Paris 2018), Balade artistique de chapelle en chapelle (exposition collective, Saint-Pierre-du-Champ 2018), Pierres (Terres d’Aligre, Paris 2017). 

La conférence débutera à 20h30.
Ouverture de l’exposition dès 19 h
Espace Henri Lasson
Place du Marché, 92160 Antony

La culture en ligne


Le site CULTURECHEZNOUS développé par le ministère de la Culture, donne accès en ligne et gratuitement à des centaines de contenus (musées en 3D, expositions virtuelles, films, documentaires, podcasts, concerts et pièces de théâtre filmés, livres numériques et audio-livres, jeux vidéo, ateliers artistiques et plastiques à faire chez soi, matériel ludo-éducatif, cours magistraux, archives, etc.). On peut butiner au fil des découvertes ou bien utiliser l’outil de recherche pour s’orienter vers ses centres d’intérêt.

La visite virtuelle et la galerie des œuvres du 58ème Salon du Cercle Culturel et Artistique d’Antony

Conformément aux directives gouvernementales, la Maison des Arts est fermée au public. Nous vous proposons donc de découvrir le salon du CCAA 2021 par une visite virtuelle. Cliquez sur l’affiche ci-dessous pour commencer la visite.

Vous pouvez accéder également à l’ensemble des œuvres exposées dans la galerie.

La Ville d’Antony a décerné deux prix :

Le Crédit Mutuel d’Antony a également décerné deux prix :

Fonctionnement du Site / A destination des nouveaux membres du CCAA

Vous êtes membre du CCAA et venez de recevoir un courriel de confirmation d’inscription. Nous sommes ravis de vous compter parmi nous et de vous donner accès au nouveau site de l’association. Ce site est fait pour vous, pour la communauté des artistes du CCAA et pour les visiteurs intéressés par les artistes du CCAA et leurs œuvres.

Description du site

Le site présente 3 parties:

  • Une partie “Les actus” de l’association ou de ses membres
  • une partie consacrée au Salon annuel de l’association
  • Une partie dédiée aux “Membres” de l’association

Chaque membre de l’Association, possédant une adresse courriel, se voit proposer un espace personnel, où il peut en particulier renseigner une courte bibliographie et montrer jusqu’à 9 de ses œuvres.

Le courriel reçu mentionne votre “identifiant” et vous donne un lien pour initialiser votre mot de passe.

Dans le menu “Les membres” du site, vous pouvez retrouver votre nom et atteindre votre page personnelle. Vous pouvez également y accéder en tapant “https://ccaantony.fr/user/<<identifiant>>” dans la barre de votre navigateur.

En cliquant sur la petite icone en haut à droite (en forme d’engrenage), et en choisissant “Modifier le profil”, vous pouvez:

  • Mettre à jour vos Nom et Prénom
  • Renseigner une adresse d’un site web personnel, ou espace facebook
  • Dans “Technique”, choisir la ou les techniques qui vous correspondent
  • Renseigner une courte bibliographie (jusqu’à 400 mots)
  • Penser à cliquer sur “Mettre à jour le profil” pour sauvegarder les modifications.
  • En cliquant sur l’icone ressemblant à un appareil photo, vous accédez à votre “Galerie” d’œuvres. Choisissez “Ajouter une photo”. Laissez-vous guider ensuite pour rechercher une photo sur votre ordinateur ou faire glisser-coller. Cliquez ensuite sur “Sauvegarder”. Votre photo est rajoutée à votre galerie. En positionnant la souris sur la photo, vous pouvez la supprimer de nouveau. Vous pouvez rajouter jusqu’à 9 photos d’œuvres.

Si vous souhaitez supprimer votre page personnelle et votre compte, il suffit d’en faire la demande auprès de l’association postmaster@ccaantony.fr.

Veuillez consulter également notre politique de confidentialité.